REPRODUCTION DU DEVARIO XYROPS

Nom Scientifique : Devario xyrops

Espèce décrite par : Fang et Kullander, 2009

Taxonomie : Devario xyrops a été découvert dans de petites rivières sur la pente occidentale du Rakhine Yoma dans le Myanmar du Sud-ouest (Fang et Kullander 2009).

Il est différent de tous les autres Devario, à l’exception de Devario anomalus récemment décrit, dans la mesure où il a une couleur très tendance consistant en une tache sombre ou d’une série de barres noires à la tête et d’une bande horizontale sombre le long de la ligne latérale.
Devario anomalus ressemble beaucoup à Devario xyrops mais il vient du Bangladesh et a un corps plus large que le xyrops.

Décrite par Fang et Kullander, cette espèce à été mise sur la liste rouge des espèces menacées en 2010.

(http://www.iucnredlist.org/apps/redlist/details/170120/0)

Justification : Devario xyrops est évalué comme très menacé sur la base du fait que l’on ne connaît seulement que trois emplacements géographique aux alentours de la ville de Thandwe, dans le Sud-ouest du Myanmar en Birmanie. On s’attend que la récolte de cette espèce pour le commerce de poisson ornemental, bien que n’étant pas effectuée à une haute intensité, peut avoir un effet sur la population mondiale, compte tenu de sa distribution limitée. Plus de recherche est nécessaire pour entièrement vérifier la distribution de cette espèce.

Population : Il n’y a aucune information disponible sur la population et ses tendances pour cette espèce. Cependant, la distribution très limitée suggère que la population ne soit pas très grande et pourrait être vulnérable à la surexploitation.

Habitat et Écologie : Devario xyrops peuple des cours d’eau boisés avec un substrat de pierres, de cailloux et de roches. Pendant la saison sèche, ces cours d’eau deviennent typiquement une série d’associations de bassins connectés, auxquels ces poissons sont en grande partie limités.

Menace Majeure : la collecte d’individus vivants pour le commerce de poisson ornemental, même peu fréquente, peut présenter une menace majeure potentielle à la population, parce que sa distribution limitée indique que la population mondiale peut être petite. D’autres menaces à cette espèce sont inconnues pour le moment et il n’y a aucune information sur la biologie de cette espèce.Donc l’impact des menaces potentielles (particulièrement ceux d’une nature anthropogénique) reste inconnu. Les menaces actuelles à la biodiversité aquatique dans toute sa distribution connue n’ont pas aussi été en juste proportion identifiées.

Historique de reproduction : J’ai reçu le 20 Février 2012 un groupe de 15 Devario xyrops adulte de 10 à 12 cm de long en provenance d’un amis Européen.

N’ayant que peu d’informations sur cette espèce, j’ai décidé de faire quelques essais personnels pour valider ce que j’avais découvert sur le net.

Préparation de mon aquarium : J’utilise un aquarium de 25 gallons avec 100% d’eau du robinet. Les paramètres de mon eau se situent à un PH de 7 et une dureté (gh) de 80 mg/L. La température est maintenue à 24 degré pour qu’il n’y est pas trop de différence entre le bac et les sacs de transport (durée de transport entre l’Europe et le Québec ± 21h). Le système que j’utilise est un système goutte à goutte pour un changement d’eau de 20% par jour.

A leurs arrivés, les poissons empaqueté par groupe 5 sont très agités. Ils sont transférés dans le bac après 20 minutes d’acclimatation. La pièce est sous un éclairage bleu pour diminuer le stress chez les poissons. Cet éclairage demeurera en place pour une période de 48h, par la suite, éclairage normal soit 1 ampoule de 100 watt pour 12h par jour.

Première nourriture (vers de sang) très bien acceptée, les Devario xyrops mangent avec grand appétit tout ce qui se trouve en surface. Ils ne touchent pas à la nourriture qui se dépose au fond du bac donc je les nourris 4 fois pas jour en petite quantité pour éviter l’accumulation de nourriture au fond du bac.

Après une semaine, je transfère les Devario xyrops dans un bac voisin qui a les mêmes paramètres que le premier sauf l’ajout d’un tapis végétal artificiel au fond du bac pour essayer une première tentative de reproduction. Selon mes recherches, les devarios ont une fraie dispersée (œufs pondus et fécondés en eau libre et les œufs se dispersent sur le substrat).

Augmentation de la nourriture à 6 repas par jour avec des flocons de croissances et des vers de sang. Augmentation progressive de la température de 1 degré par jour pour atteindre 27 degré. Changement d’eau augmenté à 30% par jour. Au matin du 5ème jour, les Devario xyrops sont extrêmement agités en surface. A ma grande surprise je voir descendre un petit nuage d’œuf au fond de l’aquarium.

ŒUFS : Les œufs sont vraiment minuscules soit 1mm de diamètre et translucides.

Les œufs éclosent en 3-4 jours et les alevins sont translucides. Ils ne mesurent que 2 à 3 mm. Ils vont demeurer sur le sol pour une période de 3-4 jours pour ensuite remonter à la surface de l’eau et se regrouper en banc.

J’ai par la suite récupéré les alevins pour les mettre dans une pouponnière externe pour ne pas que les adultes les mangent.

Après plusieurs recherches et conseils d’amis, j’ai décidé de les nourrir avec des flocons de croissance mis en poudre et mélangé dans de la mousse de Java. Les petits Devario xyrops sont très voraces et grandissent très rapidement. A 3 semaines les petits mesurent en moyenne de 12 à 15 mm et sont nourris 4 fois par jour avec des micros vers et des flocons de croissance. À ce stade, ils ont déjà pris la forme des adultes.

Pour ma première ponte j’ai pu récupérer plus de 200 alevins et actuellement, après moins de 30 jours de la première ponte, je suis à observer la seconde ponte qui a eu lieu hier matin 30 minutes après l’ouverture des lumières comme pour la première fois.

J’espère que cette petite lecture sur cette nouvelle espèce pourra aider certain aquariophile qui désireraient expérimenter tout comme moi la reproduction de cette magnifique espèce qu’est le Devario xyrops et ainsi éviter de le voir disparaitre de son milieu naturelle en le reproduisant au Québec par plusieurs éleveurs.

Merci de votre attention.

Gino

T-SHIRT AVEC LOGO DE L’ARAQ

T-shirt de qualité avec le logo de l’ARAQ brodé sur le devant et l’adresse du site web (www.araq.org) imprimé au dos par lithographie. La broderie est renforcée et l’imprimé au dos restera intact lavage après lavage

2 couleurs sont disponibles soit blanc et vert

Pour grandeur S à XL le prix est de $30.00 et pour XXL et plus $35.00

Pour commander contactez Joanne Gosselin jgosselin@araq.org

Une commande de 12 T-Shirts est nécessaire pour passer la commande

Aquariophile du mois de mars 2012

La prochaine activité se tiendra dimanche le 18 mars de 13h00 à 17h00 chez Dany Sanscartier. Membre de l’association depuis plusieurs années, Dany possède plus de 50 bacs dont 3 plantés avec CO2. Vous y verrez des aquariums de 2,5 à 77 gallons. De plus vous pourrez voir un des plus beaux fishrooms parmi les membres de l’ARAQ. Les principales espèces que Dany possède sont des killis semi-annuel (Aphyosemion, Fundulopanchax, Epiplaty) et plusieurs espèces de cichlidés nains tel des apistogramma et plusieurs espèces de pelvicachromis.

L’activité est gratuite, en plus de voir plusieurs bacs et des espèces intéressantes, c’est aussi une excellente opportunité de pouvoir discuter avec d’autres membres. Il y aura des chips et des boissons gazeuses sur place.

Pour de plus amples renseignements vous pouvez me contacter à l’adresse courriel suivante :

dany.sanscartier @gmail.com

Adresse :

300 route 159

St-Severin

G0X 2B0

418-365-4230

Veuillez suivre le plan que je vous donne ci-bas. Les GPS vous conduirons pas au bon endroit!!

Ma maison est située après le village, dépassé le pont de la rivière des envies

http://maps.google.com/maps?saddr=Route+159&daddr=Quebec,+QC,+Canada&hl=en&ll=46.657331,-72.467194&spn=0.062328,0.169086&sll=46.673705,-72.558947&sspn=0.031154,0.084543&geocode=Ff0nyAIdqaGt-w%3BFVMpygId1OvA-ymTiNsFipa4TDEDOujwYy3Fjw&oq=Quebec&mra=ls&t=m&z=13
 
Tout le monde est bienvenue, membres de la SAM, de l’ARAQ ou aucune de ces réponses 😛  !!!!

Des danios OGM dans votre assiette?

Qui n’a jamais rêvé d’un jour pouvoir « enfin » manger quelque chose qui brille dans le noir.

Cette « chose » est cuisiné avec des GlowFish. Les GlowFish sont à l’origine des danio zébré modifié génétiquement avec des gênes de certains coraux dans le but qu’il devienne phosphorescent. Surement une belle réalisation de la science, mais qui devrait probablement rester pour la science.

Je ne crois pas que nous verrons cela au Québec, car si ma mémoire est bonne, il est interdit de posséder ces Danios au Canada et USA, sauf pour la science.

Bonne appétit!

Prochaine réunion le 12 mars 2012

En mars, lors de sa réunion mensuelle, l’ARAQ présentera une conférence qui portera sur la génétique chez les poissons. Elle sera présentée par Dominic Gagné, biologiste de formation et aquariophile passionné. Après une introduction sur les bases de la génétique, Dominic nous donnera des exemples concrets de son application principalement chez le guppy sur lequel il est facilement possible de jouer sur les couleurs et les motifs. C’est un rendez-vous le 12 mars prochain à 19h30 au 2125 rue Louis-Jolliet à Québec.

■19 h 00 – Inscription aux activités – Bibliothèque
■19 h 30 – Nouvelles de l’association – Fin de l’inscription des lots
■19 h 40 – Conférence du mois : La génétique chez les poissons présentée par M Dominic Gagné
■20 h 40 – Pause café – Achat des billets de tirage – Bibliothèque
■21 h 00 – Encan – Tirages
■22 h 00 – Fin de la réunion